Mis à jour: February 13, 2019

Au moment de la conception de la couverture de votre livre, vous devez prendre en compte de nombreux facteurs, que vous ayez choisi de déléguer cette tâche ou de vous y atteler vous-même. Vous devez ainsi vous assurer que vos illustrations sont de qualité suffisante et disposent d’un fond perdu, que le code-barres répond aux normes en vigueur et que les textes sont bien alignés et suffisamment éloignés du bord de la couverture.

Mais ce n’est pas tout. On accorde souvent moins d’importance au dos du livre, ce qui est vraiment dommage, notamment pour les livres dont le dos peut être qualifié de « critique ». Nous allons à présent expliquer ce qu’est un « dos critique » et ce à quoi il faut faire attention dans cette situation particulière.

Sous les termes «  dos critique », nous voulons parler du dos d’un livre qui se détacherait visuellement du reste de la couverture, par exemple parce qu’il serait d’une autre couleur, comme sur l’image ci-dessous. Les lignes noires dessinées au-dessus et en dessous du dos du livre indiquent les limites du dos.

Dos critique

Pour les livres imprimés à la demande (impression numérique) dont les pages sont imprimées en noir et blanc, l’épaisseur du dos peut varier de 5 % selon les livres. Pour les livres dont l’intérieur est en couleur, cet écart peut être encore plus important, le volume augmentant en effet en fonction du nombre de pages en couleur. Cela est dû aux différentes couches d’encre qui sont appliquées et qui pénètrent moins selon ce procédé qu’avec une impression offset.

Pour les livres imprimés en offset, l’écart reste en principe comparable, mais le livre étant soumis à des contrôles préliminaires avant l’impression, cela peut être évité dans la plupart des cas.

Étant donné que l’épaisseur du dos peut connaître une légère variation, et ce, aussi bien en impression offset qu’en impression numérique, il peut arriver que la première ou la quatrième de couverture déborde sur le dos (ou inversement) dans le cas d’un livre à dos «  critique ». Plus le livre est épais, plus l’écart en millimètres peut devenir important et plus le risque d’obtenir un dos de livre plus large ou plus étroit augmente.

Dos non critique

Pour les livres imprimés en numérique, à la demande, le risque d’obtenir un dos d’épaisseur différente est plus grand que pour les livres imprimés en offset, en raison du processus de production. Si vous ne voulez pas courir ce risque, bien que modéré, vous pouvez toujours choisir une couverture avec un dos que nous appelons «  non critique ».

Dans ce cas, vous pouvez par exemple étendre la couleur du dos jusqu’aux traits de pliage (pour une couverture souple) ou jusqu’au mors (pour une couverture cartonnée). Le trait de pliage se situe à cinq millimètres du dos du livre, un pli y est créé mécaniquement afin de permettre l’ouverture facile du livre. Le mors a une fonction similaire pour une couverture cartonnée et se trouve à huit millimètres du dos, sur la première comme sur la quatrième de couverture.

Sur l’image ci-dessous, vous pouvez voir un exemple de dos non critique sur une couverture souple.

Dos non critique

Si le dos du livre de l’exemple ci-dessus devait devenir légèrement plus épais ou plus fin lors de la fabrication, cela n’aurait pas de conséquence notable étant donné que le noir du dos s’étend déjà sur la première et la quatrième de couverture.

Vous pouvez en principe étendre la couleur du dos sur le reste de la couverture autant que vous le souhaitez. Nous vous conseillons dans tous les cas de compter au minimum cinq millimètres pour une couverture souple, et huit millimètres pour une couverture cartonnée.

Une autre solution pour éviter un dos critique, est de choisir une illustration qui court sur toute la couverture, dos inclus. Les variations éventuelles d’épaisseur du dos de la couverture n’ont ainsi plus d’importance. En voici un exemple ci-dessous.

Dos non critique

Avez-vous des questions à ce sujet auxquelles nous n’aurions pas encore répondu ? Ou aimeriez-vous être conseillé pour la conception du dos de la couverture de votre livre ? N’hésitez-pas à laisser un commentaire ci-dessous ou à nous contacter pour plus d’informations.

Solenne Percevault

l’Auteur


Partagez cet article Pijl

7 Responses to “Qu’est-ce qu’un dos critique ?”

Rémy Mallard

Bonjour et merci, tout simplement 😉

WINSLEY

Bonsoir. Ce qui revient à dire simplement, c’est que rien ne s’improvise ! Bon article …

    Tanja Metselaar

    Merci !

Baudry

Comment choisir l’orientation de lecture du dos ? Vers le haut ou vers le bas (comme sur vos images) ? Y-a-t-il une règle ?

Merci.

Pascal, auteur.

Nota : le champ de commentaire propose la correction pour la langue anglaise :((

    Tanja Metselaar

    C’est une bonne question ! En fait, il n’y a pas de règle stricte qui oblige de choisir une orientation spécifique. L’orientation choisie diffère toutefois selon la langue d’écriture du livre. Sur les livres anglais par exemple, le titre est le plus souvent imprimé vers le bas, comme dans notre exemple. En règle générale, le titre des livres français est imprimé vers le haut. Bien qu’il n’y ait pas de règle stricte, il est recommandé de suivre la tradition et d’imprimer le titre vers le haut si vous écrivez en français.

chopard

bonjour ,
Ma question est : comment créer ma couverture tout simplement ? à partir de quel logiciel ? Faut-il avoir les logiciels Adobe InDesign et Photoshop ?
Je n’ai ni l’un ni l’autre. N’ayant que Gimp et photofiltre.

    Tanja Metselaar

    Bonjour,
    Nous recommandons de créer la couverture dans Adobe InDesign ou Affinity Publisher, ce sont des logiciels qui sont conçues pour créer des documents à imprimer et qui sont aussi les plus adaptés à le faire.
    Il est éventuellement possible aussi de créer la couverture dans un logiciel tel que Adobe Photoshop ou Gimp, bien que cela ne soit pas aussi facile.
    Vous pouvez calculer les dimensions exactes de la couverture de votre livre avec l’outil suivant : https://www.pumbo.fr/centre-apprentissage/couverture-de-livre
    Si vous ne parvenez pas à créer la couverture dans un des logiciels ci-dessus, vous pouvez éventuellement créer la couverture dans Word pour que nous puissions la copier dans InDesign. Si vous voulez ajouter des images ou photos sur la couverture, celles-ci doivent être envoyées séparément.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *