Mis à jour: December 16, 2019

Que diriez-vous si demain, le livre dont vous êtes l’auteur n’était vendu qu’à 4,95 € en grande surface, rendant de ce fait toute vente impossible en librairie à un prix compétitif ?

Imaginez donc un monde où les librairies seraient remplies de best-sellers et les livres de poésie ou de nouveaux auteurs quasiment introuvables ?

Quelle serait votre réaction si votre librairie favorite devait mettre la clé sous la porte devant la concurrence impitoyable des librairies en ligne, comme le géant du Web Amazon ?

Ce n’est pas là un avenir bien radieux, nous sommes d’accord, n’est-ce pas ? Fort heureusement, la France n’en est pas encore là !

La Loi sur le prix unique du livre nous garantit que le scénario évoqué ci-dessus ne deviendra pas réalité.

Dans l’ombre de nombreux auteurs et lecteurs, cette loi joue un rôle majeur dans le bon fonctionnement du marché du livre. Il est donc capital pour l’auteur auto-édité d’être bien informé sur le sujet. Les conséquences de la loi sur le prix unique du livre ne se limitent pas à la loi en elle-même. Son esprit et son application ont également une grande importance : comme vous êtes votre propre éditeur, c’est à vous de fixer le prix de votre livre. Il s’agit donc de veiller à ne pas sous-estimer le rôle essentiel de l’éditeur !

Vous découvrirez ci-dessous tout ce qu’il est indispensable de connaître sur cette loi. Après une courte introduction sur le contexte historique, nous décrirons en détail ce qu’implique pour vous cette loi en tant qu’éditeur ainsi que les démarches à suivre.

Sommaire
Que prévoit la loi sur le prix unique du livre ?
Quand cette loi est-elle entrée en vigueur et pourquoi a-t-elle été instaurée ?
Quels sont les livres concernés par la loi sur le prix unique du livre ?
Qui fixe le prix unique du livre ?
Comment fixer le prix unique du livre ?
Les librairies n’ont-elles jamais le droit d’accorder des remises ?Et qu’en est-il des soldes ?
Quel est l’impact réel de la loi sur le marché du livre ?
Amende en cas d’infraction à la loi

Que prévoit la loi sur le prix unique du livre ?

L’intitulé de la loi reflète de manière évidente son objectif : tout livre doit être vendu à un prix fixe. Autrement dit, tout revendeur est tenu de proposer le livre au même prix au client, à savoir l’acheteur final. Ajoutons à cela que ce prix de vente unique s’applique sur tout le territoire national français.

Quand cette loi est-elle entrée en vigueur et pourquoi a-t-elle été instaurée ?

Promue par le ministre de la Culture Jack Lang, la loi sur le prix unique du livre est promulguée le 10 août 1981. En instaurant le régime du prix unique, les pouvoirs publics souhaitent mettre fin à la guerre commerciale des années 70 entre grandes surfaces et librairies indépendantes.

Avant l’instauration de cette loi, le prix du livre est fixé à partir du prix conseillé : c’est l’éditeur qui détermine le prix de vente et l’indique aux librairies par le biais de catalogues. Le prix conseillé peut alors également être directement imprimé sur le livre.

Liberté est donnée aux libraires d’en modifier le prix à leur convenance. Si on y regarde de près, ces différences occasionnées entre les différents points de vente restent dérisoires.

Cependant, un des principaux acteurs de la grande distribution remet en cause le système du prix conseillé en proposant des remises pouvant aller jusqu’à 20%. D’autres vont alors lui emboîter le pas.

Si ces géants de la distribution sont ainsi en mesure d’accorder de tels rabais, c’est grâce aux économies réalisées sur le principe de l’achat en gros. Or, il est bien évident que les libraires indépendants ne peuvent fonctionner sur un tel principe. L’inquiétude est palpable dans ce secteur. Que faire alors face à cette situation précaire et sans horizon ?

C’est à ce moment que Jack Lang, alors ministre de la Culture, décide d’intervenir. Dans ce combat inégal en effet, la cause semble perdue pour les petites librairies face à la puissance de la grande distribution. Elles semblent vouées à disparaître. Les points de vente de livres verraient ainsi leur nombre diminuer considérablement.

C’est dans ce contexte que les pouvoirs publics interviennent, rappelant le rôle crucial du livre dans la diffusion des connaissances. Soucieux de pérenniser l’accès aux vecteurs essentiels du savoir, la France s’engage à protéger les librairies traditionnelles.

Un prix de vente fixe permettrait à chacun d’acheter un livre au même prix, quel que soit son statut social, son origine ou son niveau d’éducation. L’objectif de la loi est indéniablement louable.

Librairie_vs_supermarché

Quels sont les livres concernés par la loi sur le prix unique du livre ?

La réponse est très simple : tous les livres publiés sur le territoire français ou importés en France doivent avoir un prix fixe. La loi s’applique aux livres papier ainsi qu’aux livres numériques, appelés aussi ebooks.

Tout revendeur d’ebooks en France est par ailleurs obligé de respecter le prix unique, qu’il soit basé sur le territoire national ou à l’étranger.

Qui fixe le prix unique du livre ?

La question n’est pas sans importance. Comme mentionné dans l’introduction, le prix de vente du livre est fixé par l’éditeur. Si vous décidez d’auto-éditer votre livre, vous en êtes l’éditeur. Vous avez donc un rôle important à jouer !

La réflexion autour du prix du livre dépend de plusieurs facteurs :

  • De quel type de livre s’agit-il ?
  • Quel est le public visé ?
  • Qu’en est-il du support matériel du livre et des coûts d’impression ?
  • La vente de votre livre est-elle réalisée dans un but lucratif ? Si tel est le cas, quelles sont vos attentes en termes de bénéfices ?

Prenez bien en considération tous ces éléments. Fixez ensuite le prix de vente souhaité, puis calculez la marge dégagée (bénéfices des ventes du livre) avec notre outil de calcul pratique : https://www.pumbo.fr/tarifs/publier-un-livre/imprimer-un-livre. Notre outil vous permet d’avoir une idée précise de la somme que vous gagnez par livre vendu par l’intermédiaire des différents circuits de vente. Il suffit de saisir quelques informations, comme le support matériel et le prix de vente du livre.

Lorsque vous déterminez le prix de vente, gardez bien en tête que les librairies sont obligées de vendre votre livre au prix de vente unique. Si vous souhaitez que votre livre soit disponible en librairie, vous devrez accorder une remise sur le prix d’achat afin d’éviter que les librairies vendent à perte. Cette remise accordée aux librairies s’appelle la remise librairie.

Marquage_prix_fixe_livre

Comment fixer le prix unique du livre ?

Après avoir déterminé le prix de vente de votre livre (et après avoir fait un calcul précis de la marge par livre vendu), il est nécessaire d’indiquer ce prix de vente unique sur le livre. Cette règle s’inscrit dans le cadre du dépôt légal avec l’obligation de déposer votre livre auprès de la Bibliothèque Nationale de France.

L’affichage du prix sur le livre est une des règles imposées par le régime du dépôt légal. Le prix est généralement imprimé sur la quatrième de couverture, à côté du code barre. Pour tout savoir sur le dépôt légal, lisez notre article complet : https://www.pumbo.fr/publier-un-livre/depot-legal.

Remarque : sur les ebooks, la 4e de couverture est généralement absente. De ce fait, aucune mention du prix de vente ne doit figurer sur ce type de livre. Le livre doit néanmoins être vendu au même prix unique partout. Au moment de la présentation de votre livre numérique aux circuits de vente, il vous suffit tout simplement d’indiquer le même prix de vente à chaque fois.

Les librairies n’ont-elles jamais le droit d’accorder des remises ? Et qu’en est-il des soldes ?

La loi prévoit une exception à la règle : les librairies sont autorisées à proposer une remise allant jusqu’à 5%. Cette autorisation permet à certaines librairies de proposer systématiquement des rabais, d’autres librairies offrent uniquement des remises aux clients en possession d’une carte de fidélité. Dans tous les cas, la différence de prix ne peut jamais excéder les 5%. Du point de vue du client, le prix du livre ne joue donc pas un rôle déterminant lors du processus d’achat.

On peut néanmoins constater que de nombreux points de vente proposent régulièrement des livres à des prix bradés. N’est-ce pas contraire aux règles ? La loi offre toutefois une autre exception : un revendeur peut solder un livre, c’est à dire librement fixer le prix de vente, si celui-ci a été publié depuis au moins 2 ans et si le dernier approvisionnement remonte à plus de 6 mois.

En tant qu’éditeur, vous avez aussi la possibilité de modifier le prix de vente de votre livre. Cependant, il est généralement déconseillé de le faire car le prix de vente est déjà imprimé sur votre livre. Une baisse soudaine du prix peut susciter des doutes chez les lecteurs quant à la valeur du livre et à la raison de la baisse de prix : les ventes sont-elles décevantes ou existe-t-il une autre raison pour laquelle le livre est soldé ? Une hausse brutale du prix peut également avoir des effets indésirables : le lecteur peut se sentir lésé. Pourquoi le prix a-t-il tout d’un coup augmenté ? L’éditeur veut-il soutirer de l’argent aux lecteurs ?

En outre, il faut rappeler que vous avez calculé la marge par livre vendu au moment où vous avez fixé votre prix, en vous basant sur le prix de vente initial. Ce prix de vente ainsi que les marges correspondantes ont déjà été enregistrés dans votre compte. C’est pour cette raison que nous déconseillons généralement de modifier le prix de vente.

Soldes_livres

Quel est l’impact réel de la loi sur le marché du livre ?

Il est difficile d’imaginer à quoi ressemblerait le marché du livre sans la loi sur le prix unique. Pour avoir une idée globale des différences, nous pouvons toutefois comparer les pays qui appliquent un prix de vente fixe aux pays dont le prix de vente est totalement libre.

Il est incontestable que dans des pays comme les États-Unis, où aucune loi n’existe sur le prix unique du livre, bon nombre de librairies ont disparu. Les supermarchés, acteurs importants de l’économie du livre, proposent régulièrement des best-sellers à des prix avantageux. Les grands détaillants en ligne offrent également des livres à des prix compétitifs, en proposant la livraison gratuite ou des frais de port réduits.

Nombreux sont ceux qui regrettent la disparition physique des librairies dans la rue. Leur rôle dans le maintien d’un tissu culturel et éducatif était évidemment essentiel. D’autre part, la disparition des librairies n’a pas entraîné la disparition des livres dits « difficiles ». Ceux-ci sont facilement trouvables sur internet.

Dans les pays appliquant la loi sur le prix unique du livre, ce qui est le cas dans la majorité des pays européens, on trouve encore souvent des librairies dans les rues commerçantes. Il semble donc que le prix unique ait permis aux librairies de survivre à la concurrence de la grande distribution. L’objectif de faciliter l’accès de tous aux livres sur l’ensemble du territoire semble aussi atteint. Le seul point négatif pour le consommateur tient à l’absence de réductions sur les best-sellers. La liberté des prix de vente aurait probablement permis aux revendeurs de proposer ce type de remise. Tout cela reste bien évidemment hypothétique.

En tant qu’amateurs de livres, nous ne pouvons que nous réjouir de l’abondance de la production éditoriale. Nous vivons entourés d’une multitude d’ouvrages et nous avons la liberté de lire n’importe quel livre à n’importe quel moment, quel que soit notre milieu social ou notre origine.

Amende_prix_unique

Amende en cas d’infraction à la loi

Quand vous publiez votre livre via Pumbo, vous définissez une seule fois le prix de vente dans votre compte. Vous imprimez ce prix unique sur votre livre, vous le déposez au dépôt légal et nous l’utiliserons ensuite comme référence auprès des canaux de vente de votre choix. Le prix pour le consommateur est alors fixé et vous êtes en conformité avec la loi.

En tant qu’auto-éditeur, vous avez évidemment le droit de vendre votre livre vous-même, où bon vous semble. N’oubliez cependant pas de toujours respecter la loi sur le prix unique du livre. Ne distribuez donc jamais gratuitement votre livre car ceci constitue une infraction. Proposer des remises à ses amis ou à sa famille va également à l’encontre de la loi. 

La seule exception à la règle est la remise consentie aux détaillants-acheteurs, comme les librairies. Les détaillants présenteront votre livre au client en appliquant le prix de vente unique. Afin de faciliter l’achat de votre livre par le détaillant, vous pouvez en tant qu’éditeur leur accorder une remise à l’achat, à savoir la remise librairie.

Toute infraction à la loi sur le prix unique du livre est passible d’une amende considérable. Appliquez donc toujours le prix de vente unique une fois que vous l’avez défini.

Après avoir lu cet article, vous avez sûrement très envie d’auto-éditer votre livre ou de connaître les bénéfices escomptés par la vente de votre livre. Bien entendu, les bénéfices sont étroitement liés au prix de vente fixé. Calculez rapidement le prix de vente que vous souhaitez fixer avec notre outil de calcul pratique.

Tanja Metselaar

l’Auteur


Partagez cet article Pijl

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *