Mis à jour: août 10, 2017

Éditer un livre devient de moins en moins coûteux. La technique d’impression à la demande a fait d’importants progrès, entraînant une réduction des coûts. Les livres à grand tirage, imprimés en offset, bénéficient déjà d’un coût unitaire réduit. L’auto édition entraîne cependant des coûts de rédaction, de mise en forme et de distribution. Et pour cela, vous avez bien sûr besoin d’argent. Si vous ne disposez pas vous-même d’un budget suffisant mais que vous voulez tout de même voir aboutir votre projet, le financement participatif (crowdfunding) est peut-être la solution.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le financement participatif, aussi appelé « crowdfunding », pourquoi et pour qui cette solution est intéressante et comment procéder si vous souhaitez y recourir. Nous évoquons les différentes possibilités qui s’offrent à vous et nous vous donnons des conseils pour que votre entreprise soit couronnée de succès.

Rogier van Kralingen, dont le livre « The Outerweb » a été financé avec succès sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, partage également son expérience avec nous.

Qu’est ce que le financement participatif ?

Avant de déterminer si le financement participatif peut vous aider à publier votre livre, nous allons vous expliquer en quoi cela consiste.

Le financement participatif, ou « crowdfunding », est une méthode relativement nouvelle de collecte de fonds grâce à laquelle des projets sont financés en faisant appel au soutien du public. En d’autres termes, le public permet à un projet spécifique d’être réalisé en signifiant son intérêt pour celui-ci et en le soutenant financièrement.

En cela, le financement participatif diffère du modèle d’investissement habituel où une poignée de personnes investit de grandes sommes dans un projet. C’est l’inverse qui se produit avec le financement participatif où c’est un groupe relativement important de personnes qui investit de petites sommes pour réaliser un projet.

Argent

Le financement participatif existe déjà depuis un certain temps mais a gagné en popularité depuis la création de la plateforme de financement participatif Kickstarter, en 2009. De plus en plus d’artistes, d’entreprises et de d’auto-entrepreneurs choisissent de recourir au financement participatif pour réaliser leurs rêves. Le financement participatif est devenu un moyen de financement incontournable, et ce, également dans le milieu de l’édition.

En tant qu’auteur, vous avez le choix entre différentes plateformes et nous allons vous en présenter quelques unes dans cet article. Kickstarter demeure la plateforme de financement participatif la plus connue et est fréquemment utilisée par des auteurs. D’après les derniers chiffres (mai 2016), plus de 31.000 projets de livres ont déjà été initiés sur cette plateforme et 30% d’entre eux ont été réalisés avec succès.

La success story de Rogier van Kralingen

The Outerweb

La campagne de financement participatif de Rogier van Kralingen fait partie des belles histoires de Kickstart. En été 2015, une semaine suffit à obtenir assez de financements pour pouvoir couvrir les frais d’impression de son livre « The Outerweb ».

Son livre décrit l’évolution du rôle d’internet dans notre société et les innovations technologiques qui en découlent.

Il raconte : « Dans mon livre, j’évoque l’extrême rapidité des développements technologiques actuels, qui fait que l’on parle de fusion entre les hommes, leur environnement et tout ce qui est numérique. On pourrait dire qu’internet, qui est censé se trouver dans nos ordinateurs, a fini par en sortir. » C’est ce phénomène que Rogier van Kralingen a nommé « the outerweb ».

La décision de Rogier de recourir au financement participatif pour lancer son livre n’a pas été prise dans le simple but d’éviter de passer par une maison d’édition. Le sujet de son livre a également joué en faveur de cette méthode : « Dans mon livre, je plaide pour l’utilisation de la technologie qui stimule la collaboration et l’échange. Avec les moyens dont nous disposons actuellement, cela nous permet d’innover plus facilement et plus rapidement. Je trouve donc qu’il aurait été insensé de ne pas recourir au financement participatif pour mon livre. »

Rogier van Kralingen

6 raisons d’opter pour le financement participatif

1: Vous recevez de l’argent pour éditer votre livre

Réussir à rassembler assez d’argent pour pouvoir publier votre livre est probablement la raison principale qui vous amène à considérer le financement participatif. Cet argent pourra vous être utile de diverses manières, suivant vos souhaits et vos propres possibilités financières.

Certains auteurs collectent des fonds spécifiquement destinés à payer l’aide d’un rédacteur professionnel, d’un graphiste ou d’un illustrateur, d’autres le font uniquement pour payer les frais d’impression et d’édition de leur livre. Dans ce dernier cas, nous pouvons bien sûr vous aider, mais nous pouvons également vous être utiles si vous recherchez les services d’un professionnel pour améliorer le contenu ou la forme de votre livre. Nous collaborons en effet avec différents prestataires de service dont l’expertise peut être un véritable plus pour votre livre.

2: Vous savez si votre livre suscite l’engouement

Un autre avantage du financement participatif est que vous découvrez rapidement si l’intérêt autour de votre livre est suffisant pour en garantir le succès. Si votre campagne de financement participatif suscite peu d’engouement, la question est en effet de savoir si le livre lui-même le fera.

Une collecte de fonds peu réussie peut bien entendu résulter d’une mauvaise stratégie marketing, ce que nous aborderons plus bas, mais en règle générale, la réussite ou non de votre collecte est un bon indicateur de la viabilité de votre livre.

Si vous avez déjà de l’expérience dans la rédaction d’un livre, développé des compétences spécifiques et construit un réseau de relations, vous pouvez également réfléchir à démarrer une collecte de fonds avant même d’avoir écrit votre livre. Vous saurez ainsi de façon certaine que vous n’investirez pas du temps et de l’effort dans un projet qui n’aboutira pas.

D’après Rogier van Kralingen, il est judicieux de fixer un montant objectif à atteindre avant de commencer la collecte de fonds. « L’astuce, avant de démarrer une campagne de financement participatif, c’est d’avoir rassemblé des promesses de participation équivalant à au moins un tiers de la somme. » dit-il.

Enthousiasme

3: Vous pouvez atteindre vos lecteurs potentiels à un stade précoce

Si vous lancez une collecte de fonds, vous pouvez atteindre vos lecteurs potentiels à un stade précoce. Il est très important pour la réussite d’une campagne de financement participatif, que vous disposiez déjà d’un réseau de relations sur lequel vous pourrez compter. Cela ne signifie cependant pas que des inconnus ne se montreront pas intéressés. Ils connaissent l’existence de votre livre avant même que celui-ci n’ait été publié et si vous savez attiser leur curiosité, ils n’oublieront pas votre livre de sitôt. Il peut s’agir de personnes que le sujet de votre livre intéresse mais cela peut également être la presse qui détecte votre livre avant sa publication par exemple.

4: Vous pouvez mobiliser vos lecteurs

Une campagne de financement participatif est également un moyen efficace pour mobiliser vos lecteurs. Si les sommes mobilisées pour la réalisation de votre livre ne sont pas suffisantes, cela signifie au bout du compte que le livre ne paraîtra pas ! Cela peut inciter votre groupe-cible à soutenir financièrement votre livre et à convaincre d’autres personnes de faire de même.

Avec un peu de chance, vos fans parleront également de votre livre au sein de leur propre réseau, qu’il s’agisse de famille, d’amis ou de relations professionnelles. La chance que le livre qui les intéresse finisse effectivement par être publié augmente ainsi, et votre livre obtient par la même occasion plus de publicité, ce qui n’est pas désagréable.

Mobiliser vos lecteurs

5: Votre livre est désiré

Quel auteur ne souhaite pas que ses lecteurs attendent avec impatience la sortie de son nouveau livre ? Vous pensez peut-être que cela n’est réservé qu’aux auteurs confirmés, mais rien n’est moins vrai.

En utilisant le financement participatif pour faciliter la publication de votre livre, vous pouvez vous-même en tant qu’auteur débutant et éditant à compte d’auteur, vivre cette expérience d’avoir un public qui a hâte de voir votre livre publié.

Une campagne de financement participatif bien menée fait parler de votre livre et peut créer un véritable « buzz » comme on dit en termes marketing. Votre livre devient de plus en plus connu et ainsi de plus en plus voulu et c’est précisément ce que vous recherchez.

6: Vous apportez une valeur probante à votre livre

Les auteurs qui éditent à compte d’auteur sont bien souvent sous-estimés et victimes d’une idée tenace qu’il leur faut combattre: celle selon laquelle ils éditent leur livre eux-mêmes « parce qu’il n’est pas assez bon pour un éditeur normal ».

Avec une campagne de financement participative réussie, vous démontrez que les gens vous soutiennent, sont intéressés par votre livre et sont même prêts à l’acheter. Cela légitimise votre livre et prouve sa viabilité.

Rogier van Kralingen l’a également vécu. Le fait qu’un tiers du montant objectif fixé pour son livre avait déjà été atteint au lancement de sa campagne a fait que les participations ont afflué en un rien de temps : « Dès que les gens voient le compteur augmenter, cela va vite ».

Valeur probante

Le financement participatif de votre livre : do or don’t?

Comme vous le voyez, le financement participatif comporte de nombreux avantages. Mais avant que vous ne vous décidiez à vous lancer dans une campagne de financement participatif pour votre livre, vous devez prendre le temps de vous demander si cette méthode vous conviendrait. Car ce n’est pas toujours le cas.

En principe, le financement participatif est particulièrement adapté aux auteurs qui souhaitent publier à compte d’auteur, mais ce sont surtout vos motivations et les outils à votre disposition qui détermineront si cette méthode est faite pour vous.

Tout d’abord, il n’est pas conseillé de vous lancer dans le financement participatif s’il s’agit pour vous uniquement de récolter de l’argent. Il est plus judicieux de considérer la collecte de fonds comme un à-côté agréable et de voir votre campagne plutôt comme un moyen de promouvoir votre livre.

C’est ce qu’explique également Rogier van Kralingen: « Une campagne de financement participatif, cela fait tout de suite penser à de l’argent, mais en fait il s’agit plutôt d’une campagne promotionnelle, d’une véritable campagne marketing pour votre produit. L’argent ne vient qu’en seconde position. »

Il poursuit: « L’erreur souvent commise à propos du financement participatif consiste à penser : j’ai besoin d’argent, donc je vais faire financer mon livre sur une plateforme de crowdfunding. » Il ne s’agit pas selon lui de la bonne approche : « Au final, il s’agit d’un moyen de promouvoir votre livre et son contenu. C’est votre livre qui doit compter en premier lieu ».

Une campagne de financement participatif n’est pas non plus l’idéal si vous ne disposez pas déjà d’un large réseau de relations sur lequel vous pouvez compter pour promouvoir votre livre. Il ne faut en effet pas espérer que de parfaits étrangers vont soutenir votre projet, l’appui viendra en premier lieu de vos contacts personnels.

Rogier : « Quasiment toutes les participations sont venues de mon réseau direct et indirect. Il ne faut pas s’attendre à ce que le monde entier veuille tout de suite participer à votre projet, mais d’abord voir si votre propre réseau vous soutient et adhère à votre idée. »

Marketing

Le financement participatif de votre livre en 7 étapes

Étape 1: Recherchez une plateforme de financement participatif intéressante

La première chose à faire si vous vous décidez à faire financer votre livre via du crowdfunding est de rechercher (et de trouver) une plateforme adéquate. Des dizaines de plateformes de financement participatif ont vu le jour ces dix dernières années. Certaines se consacrent explicitement à un domaine ou un produit spécifique, et d’autres sont plus générales, comme Kickstarter et Indiegogo par exemple.

À vous de déterminer laquelle répondra le mieux à vos attentes. Nous vous donnons ici quelques conseils. Ce qu’il est important de savoir en tous les cas, c’est que les investisseurs récupèrent leur argent si l’objectif n’a pas été atteint. La plupart des plateformes facturent également des frais de transaction.

  • Option 1: Kickstarter: De loin la plateforme de financement participatif la plus connue. Le verbe anglais « to kickstart » a d’ailleurs acquis une nouvelle signification depuis le lancement de cette plateforme. Kickstarter prélève 5% des recettes de votre campagne et est appréciée pour sa facilité d’utilisation. C’est la raison principale qui a motivé le choix de Rogier van Kralingen : « J’ai choisi Kickstarter en raison de sa simplicité. Je pense que d’autres plateformes auraient tout aussi bien fait l’affaire, mais Kickstarter était incroyablement simple à utiliser. Si je vends un livre, je sais exactement combien je gagne. »
  • Option 2: Indiegogo: Le concurrent direct de Kickstarter, qui a été lancé deux ans plus tôt (en 2007) Indiegogo prélève 5% des recettes de votre campagne, et 9% si vous choisissez l’option « flexible funding » qui démarque Indiegogo des autres plateformes. Cette option permet de conserver le montant obtenu, même si l’objectif n’a pas été atteint. Si vous choisissez cette option et que vous atteignez bien votre objectif, vous n’aurez en revanche que 4% à reverser.
  • Option 3: Publishizer: Plateforme de financement participatif d’origine américaine qui se concentre sur l’édition de livres. Publishizer accorde beaucoup d’importance aux échanges personnalisés avec les auteurs et prélève 5% des recettes de la campagne.
  • Option 4: Publaunch: Au moment où nous écrivons, cette plateforme n’a pas encore officiellement été lancée et seule la version beta est disponible en ligne. Publaunch a été formée sur la base de la du site Pubslush, qui a été fermé en 2015. Ce qui fait l’originalité de cette plateforme, c’est qu’elle n’est pas simplement destinée à collecter des fonds, mais également à créer du lien entre les auteurs et les autres professionnels du milieu (comme les rédacteurs, les graphistes ou les illustrateurs). Publaunch prélève également 5% des recettes de la campagne.
  • Option 5: Autres : MyMajorCompany, Ulule, Touscoprod (pour les films)et KissKissBankBank

Étape 2: Faites-vous une feuille de route

Vous êtes-vous déjà trouvé face à une campagne de financement participatif qui n’avait pas l’air professionnel, pleine de fautes de frappe et de fautes d’orthographe et qui a pourtant atteint son objectif avec succès ? Probablement pas – et ce n’est pas sans raison.

Si vous voulez que votre campagne réussisse, il vaut mieux vous préparer en mettant au point une feuille de route ou un plan marketing. Vous y décrirez étape par étape quelles seront les différentes actions, dans quel ordre et surtout : à quel moment. Faites un plan solide et assurez vous d’avoir tout réglé dans les moindres détails avant de lancer votre campagne. Vous maximiserez ainsi vos chances de réussite.

Par exemple, réfléchissez bien à la hauteur de votre montant objectif et à la durée de votre campagne. Faites des calculs et des recherches en observant des projets comparables. Pourquoi ceux-ci ont fonctionné et pas les autres et de quels montants et durées il était question.

Mon plan

Étape 3: Créez votre couverture

Faites en sorte, si possible que la couverture de votre livre soit prête avant de lancer votre campagne de financement participatif. L’aspect visuel est important et la couverture de votre livre est un excellent moyen pour donner au public une meilleure idée du contenu de votre livre.

Même si vous avez prévu de collecter de l’argent pour pouvoir payer les services d’un graphiste, cela reste la meilleure stratégie. Faites au moins réaliser la couverture de votre livre et essayez ensuite d’en couvrir les frais avec votre campagne de financement. Laissez le contenu tel quel pour le moment et si la couverture venait à changer, ce ne serait pas catastrophique. Demandez les services d’un graphiste professionnel et ne réalisez pas la couverture vous-même, à moins que cela ne soit votre domaine.

Étape 4: Faites une vidéo

Un support vidéo est essentiel pour votre campagne de financement participatif. Si vous voulez vous en occuper de façon vraiment professionnelle, ne faites pas figurer cette vidéo uniquement sur la page de votre campagne, utilisez également d’autres canaux, comme Facebook, Twitter, Vimeo et YouTube.

La vidéo doit être courte mais puissante et en quelques minutes (3 minutes ou moins, idéalement) clairement expliquer l’objectif de votre campagne, pourquoi votre livre doit être publié et surtout pourquoi vous avez entrepris cette démarche. Si vous parvenez à faire passer votre message dans un langage clair et précis, vous augmentez vos chances d’être soutenu par le public.

Faites une vidéo aussi personnalisée et attrayante que possible. Vous pouvez recourir aux services d’un professionnel comme le réaliser vous-même dans votre environnement familier.

Vidéo

Étape 5: Imaginez des récompenses originales

Il est d’usage d’offrir des récompenses particulières à ceux qui vous soutiennent sur une plateforme de crowdfunding. Certaines personnes investissent dans votre projet parce qu’elles ont envie que votre livre paraisse, d’autres dans la perspective de bénéficier d’un avantage qui les intéresse. Prévoyez donc une récompense, originale en rapport avec le sujet de votre livre.

Il va de soi que vous devrez envoyer un exemplaire de votre livre aux personnes ayant participé à votre campagne dès qu’il sera publié. En complément, vous pouvez imaginer de nombreuses autres récompenses. Il est important qu’elles soient intéressantes en termes de coût, que les prix ne soient pas trop éloignés les uns des autres et que la valeur des récompenses augmente en fonction de la hauteur de la participation. Rogier van Kralingen a utilisé des récompenses pour témoigner de son appréciation : « J’ai offert une version dédicacée de mon livre à tout ceux qui l’ont précommandé et j’ai créé une offre spéciale pour les entreprises : à partir d’un certain nombre de livres commandés, je venais donner une conférence sur le thème de mon livre. »

Étape 6: Écrivez les textes de votre campagne

Maintenant que vous avez effectué tous les préparatifs nécessaires, le vrai travail peut commencer. Cela débute par la rédaction des textes pour votre campagne de financement. Avant de vous lancer, vous devez bien avoir en tête quel est le groupe-cible de votre campagne (et donc de votre livre). Quand ceci est bien clair, il vous faut alors déterminer le type de texte dont vous avez besoin et qui dépend de la plateforme de financement que vous avez choisie.

Commencez votre texte avec une phrase d’accroche qui attirera l’attention du public. Introduisez le sujet de votre livre en vous adaptant aux envies et aux besoins de votre groupe-cible et expliquez le « pourquoi » de votre démarche. Pourquoi avez-vous opté pour le financement participatif et quel est votre but ?

Parlez également de vous-même et expliquez à quel public ce livre est destiné. Enfin, expliquez à quoi servira l’argent collecté et fixez une date butoir pour gagner la confiance de vos investisseurs. Plus les récompenses que vous offrez sont chères, plus long sera votre texte explicatif.

Écrivez les textes de votre campagne

Étape 7: Promouvez votre campagne

Lorsque votre campagne de financement participatif est en ligne ou même avant sa mise en ligne, il faut vous pencher sur sa promotion. Vous voulez que le plus de personnes possible ait connaissance de votre campagne et plusieurs moyens s’offrent à vous pour cela.

Pour commencer, il est judicieux d’écrire ou de faire écrire un article et de le diffuser pour annoncer le début de votre campagne. C’est ce qu’a fait Rogier van Kralingen: « À ce moment-là, vous n’obtenez pas de réaction de la presse et vous ne pouvez pas leur en vouloir. Une fois que votre campagne de financement participatif a réussi, vous leur envoyez à nouveau un message et c’est là que vous obtenez une réponse car ils en ont eu connaissance à deux reprises et savent que c’est un succès. »

L’envoi d’un e-mail détaillé à votre réseau de relations est également conseillé. Vous pouvez également investir les médias sociaux et écrire sur votre blog ou dans le fil d’actualité de votre site web personnel si vous en avez un. Si vous n’en avez pas, vous pouvez aussi écrire des articles au sujet de votre livre pour d’autres blogs ou sites web. (ou bien faire appel à nos services de création de site web)

Il est de toute façon utile de contacter des personnes influentes dans votre domaine pour leur demander d’accorder une attention particulière à votre campagne, afin d’atteindre le plus de personnes possible dans votre groupe-cible.

Les 8 clés du financement participatif

  1. Demandez-vous si votre campagne de financement participatif est suffisamment originale. Soyez honnête avec vous-même, sans quoi les chances de réussite seront minces. Votre livre a-t-il ce petit quelque chose de spécial ? Ce petit plus qui le rend unique ?
  2. Rendez votre campagne de financement participatif irrésistible, textuellement comme visuellement. Un texte bien écrit peut faire que l’on s’intéresse à un sujet peu attrayant au premier abord. Faites appel à un tiers si besoin. Cela vaut également pour la couverture de votre livre et la vidéo promotionnelle.
  3. Choisissez un montant à atteindre réaliste et limitez votre campagne dans le temps, comme l’a fait Rogier van Kralingen : « Ma campagne ne durait que quelques semaines pour encourager les gens à vite se décider. »
  4. Offrez des récompenses qui apportent une valeur ajoutée à votre campagne. Faites en sorte de les rendre vraiment attractives de façon à ce qu’elles soient presque en elles-mêmes une raison de soutenir financièrement votre campagne.
  5. Guettez le moment où votre collecte de fonds commencera à stagner, comme c’est le cas pour chaque campagne de financement participatif. Rogier peut en témoigner : « Je n’y étais pas préparé. Il faut donner une impulsion trois fois : au début, au milieu et à la fin de votre campagne, en communiquant un message spécial ou une information inédite ».
  6. Soyez plein d’enthousiasme en vous lançant dans cette aventure. « Vous devez vraiment avoir envie de promouvoir votre livre, parce que c’est cela que vous ferez réellement. Vous ne demanderez pas simplement de l’argent, alors montrez votre motivation ! » recommande Rogier.
  7. N’ayez pas de trop grandes attentes et soyez modeste en établissant le montant objectif à atteindre. Rogier: « Cela vous force à bien expliquer ce que vous êtes en train de faire et vous pouvez ainsi vous retrouver dans la situation où vous recevez plus que ce que vous attendiez ».
  8. Soyez bien conscient que votre livre ne se vendra pas tout seul. Promouvoir votre campagne de financement participatif est coûteux en temps et en énergie, ce qu’a également découvert Rogier : « Préparez vous à vivre une période assez intense. Même si vous vous prenez une journée libre pendant laquelle vous ne vous consacrez pas à votre campagne, vous l’aurez en tête en permanence. Mon conseil ? Accordez-vous des vacances juste après ! »

Accordez-vous des vacances

Conclusion

Éditer votre livre à compte d’auteur en passant par le financement participatif vous fera suer sang et eau, ce qu’il ne faut pas oublier. En contrepartie, il s’agit d’une manière efficace et tout de même sympathique de faire en sorte que votre livre soit publié. À condition cependant que vous disposiez déjà d’un réseau de relations prêt à vous soutenir et que vous considériez le crowdfunding surtout comme un outil promotionnel. Vous n’avez alors aucune raison de vous inquiéter et vous pouvez voir venir avec impatience cette période excitante et instructive.

Rogier van Kralingen est entièrement d’accord sur ce point : « Au final, j’ai vécu une expérience très positive, notamment parce que le but a été atteint, je dois bien le reconnaître. Cela m’a surtout appris à me faire des relations et à ne pas m’attendre à ce que tout le monde me suive, juste comme ça ».

Vous n’êtes pas sûr que le financement participatif soit fait pour vous ? N’hésitez-pas à nous demander conseil ci-dessous ou bien à nous contacter par mail ou par téléphone.

Avez-vous déjà expérimenté le financement participatif?

Solenne Percevault

l’Auteur


Partagez cet article Pijl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *